annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

Pas d’agilité sans architecture d’entreprise !

0
0
Pas-dagilité-sans-architecture-dentreprise.jpg

La contradiction entre agilité et architecture d’entreprise : une (vieille) idée reçue

L’architecture d’entreprise a été inventée à une époque où l’agilité n’existait pas. A l’époque, elle consistait à passer d’un état « as is » (existant) à un état « to be » (cible), et de documenter toutes les étapes de progression entre les deux. Les développements applicatifs suivaient le modèle conceptuel de gestion de projet du cycle en V. Et il était alors impossible de détacher la phase de conception d'un projet de sa phase de réalisation, entravant ainsi tout développement nécessitant de prendre en compte l’évolution régulier des besoins. Aujourd’hui ce n’est plus du tout le cas, l’architecture d’entreprise s’est ajustée aux transformations du marché, et s’est complètement adaptée aux changements – en constante évolution -  des parcours d’engagement des clients.
L’architecture d’entreprise est désormais agile. Preuve en est : son intégration du framework SAFe (Scaled Agile Framework), qui reflète ce qui se fait de mieux en matière d’agilité. Ce dernier incorpore la méthodologie DevOps et le développement continu, ce qui permet de suivre toutes les étapes de configuration, de mise en œuvre, et d’amélioration des capacités pour optimiser l’expérience client et accélérer le time-to-market.

Ce qui manque aux équipes agiles : une vision exhaustive des projets grâce à l’architecture d’entreprise

Car pour pouvoir être capable de développer en fonction de l’évolution des besoins clients, encore faut-il les connaitre et les comprendre. Et c’est là que l’architecture d’entreprise est devenue indispensable aux équipes de développement. En offrant une vue exhaustive allant de la stratégie à la mise en œuvre informatique, il devient possible de faire évoluer l’architecture d’une entreprise en fonction des évolutions des besoins clients, c’est-à-dire de transformer une vision d’entreprise en projet informatique concret. Comment ?

  • En définissant une vision d’entreprise
  • En découpant cette vision en différents objectifs stratégiques
  • En planifiant les capacités métiers qui vont prendre en charge chacun de ces objectifs
  • En définissant les applications qui vont prendre en charge ces capacités métier
  • En définissant toute l’infrastructure qui va sous tendre ces applications

Cette piste architecturale ("architectural runway") est l’une des principales méthodes prévues par le framework SAFe pour mettre en œuvre les concepts de l’architecture agile. C’est cette structure qui permettra aux entreprises de lancer de nouvelles initiatives métiers, capacités, ou fonctionnalités applicatives ; et aux équipes agiles de comprendre le cadre dans lequel leurs développements s’inscrivent.

La preuve par l’exemple d’un acteur majeur de l’assurance aux Etats Unis

Le groupe de 50 000 employés a souhaité lancer un nouveau plan de santé centré sur le consommateur. Une nouvelle entité commerciale a alors développé de nouveaux produits, s’est appuyée sur un modèle d'engagement différent de celui pratiqué par les autres entités, a introduit de nouveaux processus commerciaux, et a déployé une nouvelle plateforme technologique pour prendre en charge ce nouveau plan. En 10 mois, grâce à une architecture d’entreprise agile, l’entité a : 

  • Lancé avec succès un programme SAFe (impliquant 700 développeurs agiles)
  • Standardisé une approche multi-vitesse de livraison informatique (en séparant les systèmes d’engagement, d’archivage, et de données)
  • Proposé une nouvelle expérience digitale à ses clients
  • Créé une plateforme d’intégration stratégique capable de fournir de manière fiable et rentable un grand nombre d'intégrations hybrides

Vous voulez vous aussi gagner en agilité grâce à l’architecture d’entreprise ? Contactez-nous !

0
Comment

La contradiction entre agilité et architecture d’entreprise : une (vieille) idée reçue

L’architecture d’entreprise a été inventée à une époque où l’agilité n’existait pas. A l’époque, elle consistait à passer d’un état « as is » (existant) à un état « to be » (cible), et de documenter toutes les étapes de progression entre les deux. Les développements applicatifs suivaient le modèle conceptuel de gestion de projet du cycle en V. Et il était alors impossible de détacher la phase de conception d'un projet de sa phase de réalisation, entravant ainsi tout développement nécessitant de prendre en compte l’évolution régulier des besoins. Aujourd’hui ce n’est plus du tout le cas, l’architecture d’entreprise s’est ajustée aux transformations du marché, et s’est complètement adaptée aux changements – en constante évolution -  des parcours d’engagement des clients.
L’architecture d’entreprise est désormais agile. Preuve en est : son intégration du framework SAFe (Scaled Agile Framework), qui reflète ce qui se fait de mieux en matière d’agilité. Ce dernier incorpore la méthodologie DevOps et le développement continu, ce qui permet de suivre toutes les étapes de configuration, de mise en œuvre, et d’amélioration des capacités pour optimiser l’expérience client et accélérer le time-to-market.

Ce qui manque aux équipes agiles : une vision exhaustive des projets grâce à l’architecture d’entreprise

Car pour pouvoir être capable de développer en fonction de l’évolution des besoins clients, encore faut-il les connaitre et les comprendre. Et c’est là que l’architecture d’entreprise est devenue indispensable aux équipes de développement. En offrant une vue exhaustive allant de la stratégie à la mise en œuvre informatique, il devient possible de faire évoluer l’architecture d’une entreprise en fonction des évolutions des besoins clients, c’est-à-dire de transformer une vision d’entreprise en projet informatique concret. Comment ?

  • En définissant une vision d’entreprise
  • En découpant cette vision en différents objectifs stratégiques
  • En planifiant les capacités métiers qui vont prendre en charge chacun de ces objectifs
  • En définissant les applications qui vont prendre en charge ces capacités métier
  • En définissant toute l’infrastructure qui va sous tendre ces applications

Cette piste architecturale ("architectural runway") est l’une des principales méthodes prévues par le framework SAFe pour mettre en œuvre les concepts de l’architecture agile. C’est cette structure qui permettra aux entreprises de lancer de nouvelles initiatives métiers, capacités, ou fonctionnalités applicatives ; et aux équipes agiles de comprendre le cadre dans lequel leurs développements s’inscrivent.

La preuve par l’exemple d’un acteur majeur de l’assurance aux Etats Unis

Le groupe de 50 000 employés a souhaité lancer un nouveau plan de santé centré sur le consommateur. Une nouvelle entité commerciale a alors développé de nouveaux produits, s’est appuyée sur un modèle d'engagement différent de celui pratiqué par les autres entités, a introduit de nouveaux processus commerciaux, et a déployé une nouvelle plateforme technologique pour prendre en charge ce nouveau plan. En 10 mois, grâce à une architecture d’entreprise agile, l’entité a : 

  • Lancé avec succès un programme SAFe (impliquant 700 développeurs agiles)
  • Standardisé une approche multi-vitesse de livraison informatique (en séparant les systèmes d’engagement, d’archivage, et de données)
  • Proposé une nouvelle expérience digitale à ses clients
  • Créé une plateforme d’intégration stratégique capable de fournir de manière fiable et rentable un grand nombre d'intégrations hybrides

Vous voulez vous aussi gagner en agilité grâce à l’architecture d’entreprise ? Contactez-nous !