annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

L’architecture d’entreprise au service de la mutation digitale et de l’innovation métier

1
0
L’architecture-entreprise-au-service-de-la-mutation-digitale-innovation-métier.png

Réduire les coûts IT n’est plus d’actualité

Selon la dernière étude IT Spending Forecast de Gartner, les DSI vont augmenter leurs dépenses en 2018. En effet, poussées par les projets de transformation numérique, les entreprises françaises devraient investir 90 milliards d’euro dans l’IT et les télécoms, ce qui représente une progression de 1,4% par rapport à l’année dernière. Qu’est-ce que cela nous dit ? Que la tendance à la réduction des coûts n’est plus d’actualité. Aujourd’hui plus que jamais, les entreprises sont convaincues que l’informatique doit être proactive pour accompagner la mutation digitale et l’innovation métier. Parce que tout projet métier est un projet IT.

L’Architecture d’entreprise permet d’aligner l’IT et les métiers

Puisque toute entreprise est vouée à devenir digitale, les DSI doivent se positionner en partenaires indéfectibles des métiers, c’est-à-dire en un centre de création de valeur qui soutient l’innovation. Il s’agit donc pour l’IT d’engager et de maintenir un dialogue et un échange continu avec les métiers, de s’aligner avec eux pour planifier les capacités métier. C’est l’objectif de l’architecture d’entreprise. Comment ? Prenons l’exemple d’une banque qui, pour optimiser l’expérience de ses clients, souhaite mettre en place une nouvelle capacité de prêt immobilier en ligne :

  • Un architecte métier définit cette nouvelle capacité nécessaire à la réalisation de l’objectif défini, en cohérence avec la stratégie globale de l’entreprise. Il dessine alors le planning de cette capacité
  • Puis il échange avec un architecte d’entreprise, qui prévoit la ou les applications qui soutiendront cette nouvelle capacité
  • Ce dernier échange avec un architecte informatique qui définit l’infrastructure qui soutiendra cette ou ces applications

Facile ? Oui, mais seulement dans le cadre d’un système d’information rationalisé.

Rationaliser les ressources IT grâce à la gestion du portefeuille applicatif

Il n’est pas recommandé d’initier de nouveaux projets sans avoir en amont une vision globale de son système d’information. Car, d’une part, aucun DSI ne souhaite devoir gérer un SI chaotique, et d’autre part, aucune équipe IT ne peut être vraiment agile si elle n’a pas de compréhension des liens entre les développements IT et les performances métiers. Et c’est là que la gestion du portefeuille applicatif comme pratique de l’architecture d’entreprise, prend tout son sens. Il permet d’inventorier toutes les applications d’une entreprise, et de les évaluer. C’est-à-dire de :

  • Comprendre leurs liens avec les capacités (donc les activités métier)
  • Gérer leur obsolescence ainsi que celle des technologies qui les sous-tendent
  • Maîtriser leurs coûts
  • Mesurer leur valeur ajoutée pour les utilisateurs

Evaluer la valeur de toutes les ressources IT permet ainsi de simplifier le patrimoine applicatif et donc, de lancer de nouveaux projets de manière efficace, flexible et agile. Cela est d’autant plus crucial que toutes les DSI sont aujourd’hui pressées d’accélérer leur « cloudification ». C’est-à-dire de migrer leurs applications dans le Cloud, ou de les y développer directement. Or, certaines d’entre elles sont difficilement « migrables ». Il s’agit alors d’identifier les technologies et le code qui les sous-tendent, pour évaluer leur capacité à être transférées dans le Cloud ou non. La gestion du parc applicatif est donc doublement indispensable : pour accélérer l’innovation métier et pour optimiser les migrations dans le Cloud.

En résumé, l’architecture d’entreprise est l’approche pragmatique par excellence qui permet de planifier les ressources IT pour les aligner aux besoins métiers. C’est-à-dire de faire le lien entre la stratégie et l’exécution de projets, grâce à une vue globale de toutes les capacités métiers de l’entreprise, et des applications, technologies et infrastructures qui les supportent. Pour y parvenir, la gestion du portefeuille applicatif est un formidable outil de rationalisation de ces ressources et un levier de performance pour les équipes agiles.

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez HOPEX IT Portfolio Management ou contactez-nous !

1
Comment

Réduire les coûts IT n’est plus d’actualité

Selon la dernière étude IT Spending Forecast de Gartner, les DSI vont augmenter leurs dépenses en 2018. En effet, poussées par les projets de transformation numérique, les entreprises françaises devraient investir 90 milliards d’euro dans l’IT et les télécoms, ce qui représente une progression de 1,4% par rapport à l’année dernière. Qu’est-ce que cela nous dit ? Que la tendance à la réduction des coûts n’est plus d’actualité. Aujourd’hui plus que jamais, les entreprises sont convaincues que l’informatique doit être proactive pour accompagner la mutation digitale et l’innovation métier. Parce que tout projet métier est un projet IT.

L’Architecture d’entreprise permet d’aligner l’IT et les métiers

Puisque toute entreprise est vouée à devenir digitale, les DSI doivent se positionner en partenaires indéfectibles des métiers, c’est-à-dire en un centre de création de valeur qui soutient l’innovation. Il s’agit donc pour l’IT d’engager et de maintenir un dialogue et un échange continu avec les métiers, de s’aligner avec eux pour planifier les capacités métier. C’est l’objectif de l’architecture d’entreprise. Comment ? Prenons l’exemple d’une banque qui, pour optimiser l’expérience de ses clients, souhaite mettre en place une nouvelle capacité de prêt immobilier en ligne :

  • Un architecte métier définit cette nouvelle capacité nécessaire à la réalisation de l’objectif défini, en cohérence avec la stratégie globale de l’entreprise. Il dessine alors le planning de cette capacité
  • Puis il échange avec un architecte d’entreprise, qui prévoit la ou les applications qui soutiendront cette nouvelle capacité
  • Ce dernier échange avec un architecte informatique qui définit l’infrastructure qui soutiendra cette ou ces applications

Facile ? Oui, mais seulement dans le cadre d’un système d’information rationalisé.

Rationaliser les ressources IT grâce à la gestion du portefeuille applicatif

Il n’est pas recommandé d’initier de nouveaux projets sans avoir en amont une vision globale de son système d’information. Car, d’une part, aucun DSI ne souhaite devoir gérer un SI chaotique, et d’autre part, aucune équipe IT ne peut être vraiment agile si elle n’a pas de compréhension des liens entre les développements IT et les performances métiers. Et c’est là que la gestion du portefeuille applicatif comme pratique de l’architecture d’entreprise, prend tout son sens. Il permet d’inventorier toutes les applications d’une entreprise, et de les évaluer. C’est-à-dire de :

  • Comprendre leurs liens avec les capacités (donc les activités métier)
  • Gérer leur obsolescence ainsi que celle des technologies qui les sous-tendent
  • Maîtriser leurs coûts
  • Mesurer leur valeur ajoutée pour les utilisateurs

Evaluer la valeur de toutes les ressources IT permet ainsi de simplifier le patrimoine applicatif et donc, de lancer de nouveaux projets de manière efficace, flexible et agile. Cela est d’autant plus crucial que toutes les DSI sont aujourd’hui pressées d’accélérer leur « cloudification ». C’est-à-dire de migrer leurs applications dans le Cloud, ou de les y développer directement. Or, certaines d’entre elles sont difficilement « migrables ». Il s’agit alors d’identifier les technologies et le code qui les sous-tendent, pour évaluer leur capacité à être transférées dans le Cloud ou non. La gestion du parc applicatif est donc doublement indispensable : pour accélérer l’innovation métier et pour optimiser les migrations dans le Cloud.

En résumé, l’architecture d’entreprise est l’approche pragmatique par excellence qui permet de planifier les ressources IT pour les aligner aux besoins métiers. C’est-à-dire de faire le lien entre la stratégie et l’exécution de projets, grâce à une vue globale de toutes les capacités métiers de l’entreprise, et des applications, technologies et infrastructures qui les supportent. Pour y parvenir, la gestion du portefeuille applicatif est un formidable outil de rationalisation de ces ressources et un levier de performance pour les équipes agiles.

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez HOPEX IT Portfolio Management ou contactez-nous !