annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

Des données, des données et encore des données… comment les visualiser et les analyser ?

Visualiser et analyser des données.jpg
3082
1

"Trouver un système simple de navigation et de visualisation des informations dans un référentiel est devenu primordial. Les architectes d’entreprise n’ont plus le temps ni la patience de créer des vues de synthèse sur de multiples sujets, et les "non-architectes"veulent des outils simples, avec notamment plus de sémantique pour leur permettre d’interpréter facilement les données" commente Ludovic Relandeau, récemment nommé Global Head of Products, en charge de l’orientation, du design et de l’innovation pour l’ensemble des solutions MEGA. 

La théorie des « systèmes complexes adaptatifs » en tant que solution

Être capable de naviguer, visualiser et analyser les données d’un référentiel d’entreprise est devenu un prérequis des outils d’architecture d’entreprise pour donner aux architectes les moyens de démontrer la valeur métier de ces outils. Le scientifique, professeur de psychologie et d’ingénierie électrique John Henry Holland traite dans son livre "Signal and boundaries : building blocks for complex adaptative systems" une approche qui permet de répondre à ces enjeux. Il y étudie les "systèmes complexes adaptatifs", qui sont composés d’agents – des objets ou sujets traitant des informations ou des actions - qui échangent des informations, et sont dotés d’une capacité d’évolution. Toute entreprise est donc composée de ces systèmes. Ils possèdent une "hiérarchie de frontières", ou interfaces, c’est-à-dire que l’agrégation d’agents est représentée par une entité, délimitée par une frontière. Cette dernière agit comme un "filtre" qui laisse passer certains signaux, via les interfaces. Ils influencent ainsi le fonctionnement du système. Et son évolution est due à la "recombinaison" de ces frontières et signaux.

L’architecture d’entreprise au service des systèmes complexes

Puisque l’entreprise est un système complexe, on y retrouve aussi ces mécanismes. Et pour maitriser cette complexité, il est nécessaire de formaliser sa représentation, via la modélisation. L’architecture d’entreprise est alors l’une des seules approches de gestion des organisations complexes qui permet de le faire. Au cours de notre conférence annuelle "Transformation digitale, Agilité et Data Protection : 3 enjeux clés de l'EA" Ludovic Relandeau Global Head of Products, et Philippe Lazare, Product Management Director, ont présenté comment  les outils de navigation, de visualisation et d’analyse peuvent évoluer pour permettre   une maitrise accrue des interfaces, de leurs hiérarchies, des messages, des building blocks et des flux. Ludovic Relandeau précise : "nos équipes travaillent à rendre ce modèle le plus utilisable possible. Nous visons un haut niveau de sophistication qui tire parti du modèle du "système complexe adaptatif", et nous comptons sur la contribution de nos clients afin d’être au plus proche de leurs besoins".

De la théorie à la pratique

Il y a plusieurs domaines d’application possibles de cette approche. Celui de naviguer à 360° dans le modèle numérique de l’entreprise ; Celui de réaliser des analyses spécifiques, pour par exemple assurer la traçabilité des données ; celui d’opérer des analyses de structure, pour par exemple visualiser des modèles d’architecture de déploiement des applications. Et celui de répondre à tous les besoins des métiers, pour par exemple restituer les centres d’intérêts d’une communauté, leurs comportements, etc. Philippe Lazare ajoute : "Il est crucial de développer différents modes de visualisations et de restitution graphiques en fonction du type de données à manipuler. Améliorer sans cesse la visualisation de la structure d’un objet et les relations d’un ensemble d’objets entre eux, via des rendus graphiques spécifiques est également clé pour naviguer dans l’architecture et la structure, et ainsi mieux les comprendre".

Ce sujet vous passionne autant que nous ? Dans ce cas, rendez-vous dans notre communauté pour échanger sur ce sujet, faire part de vos commentaires, suggestions, souhaits, ou questions relatives à ces évolutions !

3082
1
Comment

"Trouver un système simple de navigation et de visualisation des informations dans un référentiel est devenu primordial. Les architectes d’entreprise n’ont plus le temps ni la patience de créer des vues de synthèse sur de multiples sujets, et les "non-architectes"veulent des outils simples, avec notamment plus de sémantique pour leur permettre d’interpréter facilement les données" commente Ludovic Relandeau, récemment nommé Global Head of Products, en charge de l’orientation, du design et de l’innovation pour l’ensemble des solutions MEGA. 

La théorie des « systèmes complexes adaptatifs » en tant que solution

Être capable de naviguer, visualiser et analyser les données d’un référentiel d’entreprise est devenu un prérequis des outils d’architecture d’entreprise pour donner aux architectes les moyens de démontrer la valeur métier de ces outils. Le scientifique, professeur de psychologie et d’ingénierie électrique John Henry Holland traite dans son livre "Signal and boundaries : building blocks for complex adaptative systems" une approche qui permet de répondre à ces enjeux. Il y étudie les "systèmes complexes adaptatifs", qui sont composés d’agents – des objets ou sujets traitant des informations ou des actions - qui échangent des informations, et sont dotés d’une capacité d’évolution. Toute entreprise est donc composée de ces systèmes. Ils possèdent une "hiérarchie de frontières", ou interfaces, c’est-à-dire que l’agrégation d’agents est représentée par une entité, délimitée par une frontière. Cette dernière agit comme un "filtre" qui laisse passer certains signaux, via les interfaces. Ils influencent ainsi le fonctionnement du système. Et son évolution est due à la "recombinaison" de ces frontières et signaux.

L’architecture d’entreprise au service des systèmes complexes

Puisque l’entreprise est un système complexe, on y retrouve aussi ces mécanismes. Et pour maitriser cette complexité, il est nécessaire de formaliser sa représentation, via la modélisation. L’architecture d’entreprise est alors l’une des seules approches de gestion des organisations complexes qui permet de le faire. Au cours de notre conférence annuelle "Transformation digitale, Agilité et Data Protection : 3 enjeux clés de l'EA" Ludovic Relandeau Global Head of Products, et Philippe Lazare, Product Management Director, ont présenté comment  les outils de navigation, de visualisation et d’analyse peuvent évoluer pour permettre   une maitrise accrue des interfaces, de leurs hiérarchies, des messages, des building blocks et des flux. Ludovic Relandeau précise : "nos équipes travaillent à rendre ce modèle le plus utilisable possible. Nous visons un haut niveau de sophistication qui tire parti du modèle du "système complexe adaptatif", et nous comptons sur la contribution de nos clients afin d’être au plus proche de leurs besoins".

De la théorie à la pratique

Il y a plusieurs domaines d’application possibles de cette approche. Celui de naviguer à 360° dans le modèle numérique de l’entreprise ; Celui de réaliser des analyses spécifiques, pour par exemple assurer la traçabilité des données ; celui d’opérer des analyses de structure, pour par exemple visualiser des modèles d’architecture de déploiement des applications. Et celui de répondre à tous les besoins des métiers, pour par exemple restituer les centres d’intérêts d’une communauté, leurs comportements, etc. Philippe Lazare ajoute : "Il est crucial de développer différents modes de visualisations et de restitution graphiques en fonction du type de données à manipuler. Améliorer sans cesse la visualisation de la structure d’un objet et les relations d’un ensemble d’objets entre eux, via des rendus graphiques spécifiques est également clé pour naviguer dans l’architecture et la structure, et ainsi mieux les comprendre".

Ce sujet vous passionne autant que nous ? Dans ce cas, rendez-vous dans notre communauté pour échanger sur ce sujet, faire part de vos commentaires, suggestions, souhaits, ou questions relatives à ces évolutions !

1 Commentaire
Senior Member

Au coeur de nos préoccupations du moment et un enjeu majeur pour l'avenir d'outils comme MEGA-HOPEX.

Vous pouvez nous contacter pour en discuter.

Philippe Berthemet

U IRIS (groupement Système U)