annuler
Affichage des résultats de 
Afficher  uniquement  | Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

Architecture d’entreprise et agilité : le rôle des architectes d’entreprise

Architecture d’entreprise et agilité le rôle des architectes d’entreprise.jpg
42291
0

La contradiction entre agilité et architecture d’entreprise : une idée reçue

L’architecture d’entreprise a été inventée à une époque où l’agilité n’existait pas. A l’époque, elle consistait à passer d’un état « as is » (existant) à un état « to be » (cible), et de documenter toutes les étapes de progression entre les deux. Les développements applicatifs suivaient le modèle conceptuel de gestion de projet du cycle en V. Et il était alors impossible de détacher la phase de conception d'un projet de sa phase de réalisation, entravant ainsi tout développement nécessitant de prendre en compte l’évolution régulière des besoins.

Aujourd’hui ce n’est plus du tout le cas, l’architecture d’entreprise s’est ajustée aux transformations du marché, et s’est complètement adaptée aux changements – en constante évolution - des parcours d’engagement des clients. L’architecture d’entreprise est désormais agile. Preuve en est : son intégration du framework SAFe (Scaled Agile Framework), qui reflète ce qui se fait de mieux en matière d’agilité. Ce dernier incorpore la méthodologie DevOps et le développement continu, ce qui permet de suivre toutes les étapes de configuration, de mise en œuvre, et d’amélioration des capacités pour optimiser l’expérience cliente et accélérer le time-to-market.

 

Apporter la vision stratégique aux équipes de développements

Ce qui manque aux équipes agiles : une vision exhaustive des projets grâce à l’architecture d’entreprise. Car pour pouvoir être capable de développer en fonction de l’évolution des besoins clients, encore faut-il les connaitre et les comprendre. Et c’est là que l’architecture d’entreprise est devenue indispensable aux équipes de développement. Grâce à la méthode classique d’architecture d’entreprise, vous pouvez capturer la stratégie métier en modélisant les objectifs métier et les capacités de l’entreprise, et ensuite modéliser l’architecture applicative et technologique pour la relier aux capacités métier.

En offrant une vue exhaustive allant de la stratégie à la mise en œuvre informatique, il devient possible de faire évoluer l’architecture d’une entreprise en fonction des évolutions des besoins clients, c’est-à-dire de transformer une vision d’entreprise en projet informatique concret. Comment ?

  • En définissant une vision d’entreprise
  • En découpant cette vision en différents objectifs stratégiques
  • En planifiant les capacités métiers qui vont prendre en charge chacun de ces objectifs
  • En définissant les applications qui vont prendre en charge ces capacités métier
  • En définissant toute l’infrastructure qui va sous tendre ces applications

Cette piste architecturale ("architectural runway") est l’une des principales méthodes prévues par le framework SAFe pour mettre en œuvre les concepts de l’architecture agile. C’est cette structure qui permettra aux entreprises de lancer de nouvelles initiatives métiers, capacités, ou fonctionnalités applicatives ; et aux équipes agiles de comprendre le cadre dans lequel leurs développements s’inscrivent. En partant de ces modèles, qui représentent l'agilité actuelle de l’entreprise, vous pouvez constituer l’architecture intentionnelle, telle que décrite par la méthode SAFe, et supporter la stratégie métier.

La création et la communication d’une feuille de route stratégique, qui inclut les différents projets requis pour passer de l’architecture actuelle à l’architecture intentionnelle, permettra ainsi aux systèmes d'information de mieux comprendre et intégrer les directions stratégiques.

 

L'architecte d'entreprise doit être incontournable dans une entreprise agile

Les architectes d’entreprise sont souvent décrits comme étant dans leur tour d'ivoire, au sein des systèmes d'information, déconnectés de la réalité. Même si cela ne correspond pas à la réalité, cette perception ne peut plus exister dans les environnements agiles. Les développements évoluent rapidement et les équipes agiles sont habilitées à concevoir l'architecture dont elles ont besoin sur la base du onzième principe du Manifeste Agile, "Les meilleures architectures, spécifications et conceptions émergent d'équipes auto-organisées." Dans la méthodologie SAFe, cette architecture est appelée « conception émergente ».

Cependant, la conception émergente peut présenter des failles : les équipes de développement peuvent en effet ignorer les objectifs métier, les standards technologiques utilisés par l’entreprise ou les autres projets architecturaux en cours dans l'organisation. L'utilisation d'une architecture conçue par les équipes de développement peut donc induire des modifications impactant le délai global de mise sur le marché.

La collaboration entre les équipes d’architecture d’entreprise et de développement agile devient essentielle dans ce contexte. Elle passe d’une part par le partage de l’architecture intentionnelle et de ses contraintes réalisées par l’architecte d’entreprise, et d’autre part par la remontée des corrections à y apporter en fonction des développements des équipes agiles. Dans ce contexte d'agilité, en conciliant la conception émergente avec l'architecture intentionnelle, la « piste architecturale » (ou « architectural runway ») est ainsi créée comme décrit dans la méthode SAFe.

 

Construire une architecture d'entreprise « juste à temps »

Réaliser une architecture « juste à temps » consiste à la faire évoluer continuellement, au fur et à mesure de l'évolution des exigences du marché.
Vous pouvez en effet mettre à jour l’architecture initiale de façon incrémentale, en fonction de la conception émergente et du retour des équipes de développement. La piste architecturale (ou « architectural runway ») évolue ainsi afin de prendre en charge de nouveaux epics. Si l’architecture ne suit pas le rythme des développements, elle risque d’être considérée comme un frein au lieu d’une source de création de valeur.

L’idée n’est bien sûr pas de complexifier davantage l’architecture, bien au contraire, elle doit rester compréhensible par tout le monde et, surtout, pouvoir être mise facilement à jour de manière continue.

Si l'agilité est bien une réponse adaptée aux changements continus des marchés, ils doivent être intégrés dans l’écosystème global de l’entreprise pour apporter une réponse efficace. Les architectes d’entreprises ont un rôle clé à jouer dans cette transformation, au travers de la mise en place d’une pratique d’architecture d’entreprise agile, qui exige aussi une évolution de leur rôle.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'architecture d'entreprise agile et le rôle des Architectes d’Entreprise, téléchargez le livre blanc « L'architecture agile à l'ère numérique » publié par The Open Group, présentant le framework d'architecture agile (AAF), un nouveau framework d'architecture répondant aux besoins de l'entreprise digitale. (Livre blanc en anglais).

42291
0
Comment

La contradiction entre agilité et architecture d’entreprise : une idée reçue

L’architecture d’entreprise a été inventée à une époque où l’agilité n’existait pas. A l’époque, elle consistait à passer d’un état « as is » (existant) à un état « to be » (cible), et de documenter toutes les étapes de progression entre les deux. Les développements applicatifs suivaient le modèle conceptuel de gestion de projet du cycle en V. Et il était alors impossible de détacher la phase de conception d'un projet de sa phase de réalisation, entravant ainsi tout développement nécessitant de prendre en compte l’évolution régulière des besoins.

Aujourd’hui ce n’est plus du tout le cas, l’architecture d’entreprise s’est ajustée aux transformations du marché, et s’est complètement adaptée aux changements – en constante évolution - des parcours d’engagement des clients. L’architecture d’entreprise est désormais agile. Preuve en est : son intégration du framework SAFe (Scaled Agile Framework), qui reflète ce qui se fait de mieux en matière d’agilité. Ce dernier incorpore la méthodologie DevOps et le développement continu, ce qui permet de suivre toutes les étapes de configuration, de mise en œuvre, et d’amélioration des capacités pour optimiser l’expérience cliente et accélérer le time-to-market.

 

Apporter la vision stratégique aux équipes de développements

Ce qui manque aux équipes agiles : une vision exhaustive des projets grâce à l’architecture d’entreprise. Car pour pouvoir être capable de développer en fonction de l’évolution des besoins clients, encore faut-il les connaitre et les comprendre. Et c’est là que l’architecture d’entreprise est devenue indispensable aux équipes de développement. Grâce à la méthode classique d’architecture d’entreprise, vous pouvez capturer la stratégie métier en modélisant les objectifs métier et les capacités de l’entreprise, et ensuite modéliser l’architecture applicative et technologique pour la relier aux capacités métier.

En offrant une vue exhaustive allant de la stratégie à la mise en œuvre informatique, il devient possible de faire évoluer l’architecture d’une entreprise en fonction des évolutions des besoins clients, c’est-à-dire de transformer une vision d’entreprise en projet informatique concret. Comment ?

  • En définissant une vision d’entreprise
  • En découpant cette vision en différents objectifs stratégiques
  • En planifiant les capacités métiers qui vont prendre en charge chacun de ces objectifs
  • En définissant les applications qui vont prendre en charge ces capacités métier
  • En définissant toute l’infrastructure qui va sous tendre ces applications

Cette piste architecturale ("architectural runway") est l’une des principales méthodes prévues par le framework SAFe pour mettre en œuvre les concepts de l’architecture agile. C’est cette structure qui permettra aux entreprises de lancer de nouvelles initiatives métiers, capacités, ou fonctionnalités applicatives ; et aux équipes agiles de comprendre le cadre dans lequel leurs développements s’inscrivent. En partant de ces modèles, qui représentent l'agilité actuelle de l’entreprise, vous pouvez constituer l’architecture intentionnelle, telle que décrite par la méthode SAFe, et supporter la stratégie métier.

La création et la communication d’une feuille de route stratégique, qui inclut les différents projets requis pour passer de l’architecture actuelle à l’architecture intentionnelle, permettra ainsi aux systèmes d'information de mieux comprendre et intégrer les directions stratégiques.

 

L'architecte d'entreprise doit être incontournable dans une entreprise agile

Les architectes d’entreprise sont souvent décrits comme étant dans leur tour d'ivoire, au sein des systèmes d'information, déconnectés de la réalité. Même si cela ne correspond pas à la réalité, cette perception ne peut plus exister dans les environnements agiles. Les développements évoluent rapidement et les équipes agiles sont habilitées à concevoir l'architecture dont elles ont besoin sur la base du onzième principe du Manifeste Agile, "Les meilleures architectures, spécifications et conceptions émergent d'équipes auto-organisées." Dans la méthodologie SAFe, cette architecture est appelée « conception émergente ».

Cependant, la conception émergente peut présenter des failles : les équipes de développement peuvent en effet ignorer les objectifs métier, les standards technologiques utilisés par l’entreprise ou les autres projets architecturaux en cours dans l'organisation. L'utilisation d'une architecture conçue par les équipes de développement peut donc induire des modifications impactant le délai global de mise sur le marché.

La collaboration entre les équipes d’architecture d’entreprise et de développement agile devient essentielle dans ce contexte. Elle passe d’une part par le partage de l’architecture intentionnelle et de ses contraintes réalisées par l’architecte d’entreprise, et d’autre part par la remontée des corrections à y apporter en fonction des développements des équipes agiles. Dans ce contexte d'agilité, en conciliant la conception émergente avec l'architecture intentionnelle, la « piste architecturale » (ou « architectural runway ») est ainsi créée comme décrit dans la méthode SAFe.

 

Construire une architecture d'entreprise « juste à temps »

Réaliser une architecture « juste à temps » consiste à la faire évoluer continuellement, au fur et à mesure de l'évolution des exigences du marché.
Vous pouvez en effet mettre à jour l’architecture initiale de façon incrémentale, en fonction de la conception émergente et du retour des équipes de développement. La piste architecturale (ou « architectural runway ») évolue ainsi afin de prendre en charge de nouveaux epics. Si l’architecture ne suit pas le rythme des développements, elle risque d’être considérée comme un frein au lieu d’une source de création de valeur.

L’idée n’est bien sûr pas de complexifier davantage l’architecture, bien au contraire, elle doit rester compréhensible par tout le monde et, surtout, pouvoir être mise facilement à jour de manière continue.

Si l'agilité est bien une réponse adaptée aux changements continus des marchés, ils doivent être intégrés dans l’écosystème global de l’entreprise pour apporter une réponse efficace. Les architectes d’entreprises ont un rôle clé à jouer dans cette transformation, au travers de la mise en place d’une pratique d’architecture d’entreprise agile, qui exige aussi une évolution de leur rôle.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'architecture d'entreprise agile et le rôle des Architectes d’Entreprise, téléchargez le livre blanc « L'architecture agile à l'ère numérique » publié par The Open Group, présentant le framework d'architecture agile (AAF), un nouveau framework d'architecture répondant aux besoins de l'entreprise digitale. (Livre blanc en anglais).