annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

Transformation digitale, ne tardez plus !

transformation Digitale, ne tardez plus!
12280
0

Vous pensez toujours qu’il existe suffisamment de barrières à l’entrée pour ne pas vous sentir menacé sur votre marché ? Comme le disent si bien nos amis américains : « think again ! »

Ces entreprises dont le modèle économique repose sur le digital ont pris une longueur d’avance sur les autres secteurs de l’industrie, et il n’est pas encore trop tard pour se repositionner en tête de file.

On vous explique comment :

Repenser l’expérience utilisateur

Adopter de nouveaux outils à la pointe de la technologie ne fait pas tout. Il faut revoir votre business modèle pour que le client soit placé au cœur de votre initiative de transformation digitale. Vos clients vont sur les réseaux sociaux, surfent en toute mobilité, et utilisent même des objets connectés pour découvrir, comprendre, acheter et utiliser vos produits et services. Vous devez donc être présent à chaque point d’entrée de ces parcours, vous assurer qu’ils y restent, c’est-à-dire qu’ils y trouvent effectivement ce qu’ils y recherchent.

Optimisez le parcours utilisateur

Connaissez-vous bien ces nouveaux parcours client ? M. Dupont visite votre site web, y télécharge un livre blanc, vous pose une question sur Twitter, puis commande un de vos produits en ligne, et ne refait plus jamais d’achat. Qu’est-il arrivé dans son parcours pour motiver son achat et démotiver sa fidélisation ? C’est en cartographiant ce parcours client et celui de tous vos autres clients de bout en bout que vous pourrez identifier les processus et fonctionnalités digitales à mettre en place pour l’optimiser, et pour identifier les moments critiques ou vos clients risquent de partir.

Planifiez votre transformation

Avant toute transformation vous devez avoir une vue précise de l’état actuel de votre entreprise – vos fondations - puis établir une stratégie qui définira vos objectifs – vos futurs étages supérieurs - et les leviers à actionner pour les mettre en œuvre – votre plan d’architecture et vos outils. Il s’agit donc de définir une vision claire de vos objectifs, pour pouvoir définir les étapes de votre transformation et prévoir les capacités nécessaires à leur réalisation.

Coté back office, une transformation digitale ne concerne pas soit les métiers, soit l’IT, mais bien les 2 ! Ils doivent travailler ensemble, sur des objectifs communs. Le SI va souvent moins vite que les évolutions des usages et du marché, et c’est pour ça que tout DSI doit d’une part assurer un lien avec et entre les métiers, et d’autre part apporter de l’agilité à son SI. Les technologies du big data et du cloud participent grandement à l’acquisition de cette agilité.

Pour s’assurer que le SI et le portefeuille applicatif soient alignés avec les nouveaux besoins métier, il est important d’avoir une vision claire de ces relations, puis de tester les différents changements possibles afin d’atteindre vos objectifs de transformation, c’est-à-dire d’évaluer les différents scénarios. Par ailleurs le marché évolue vite, et l’IT doit être suffisamment agile pour s’adapter et se réajuster en cours de route si besoin.

Enfin, une initiative de transformation digitale comporte forcément des risques, qui peuvent être maitrisés avec une approche efficace de gouvernance des risques. Qu’ils proviennent des applications, des processus, ou des ressources disponibles, il s’agit de les identifier, de les évaluer, et de mettre en œuvre des plans d’action pour les réduire.

Pour en savoir plus sur la meilleure manière de réussir votre transformation digitale grâce à l’architecture d’entreprise, téléchargez notre livre blanc.

Il n’est pas encore trop tard pour réaliser votre transformation !

12280
0
Comment

Vous pensez toujours qu’il existe suffisamment de barrières à l’entrée pour ne pas vous sentir menacé sur votre marché ? Comme le disent si bien nos amis américains : « think again ! »

Ces entreprises dont le modèle économique repose sur le digital ont pris une longueur d’avance sur les autres secteurs de l’industrie, et il n’est pas encore trop tard pour se repositionner en tête de file.

On vous explique comment :

Repenser l’expérience utilisateur

Adopter de nouveaux outils à la pointe de la technologie ne fait pas tout. Il faut revoir votre business modèle pour que le client soit placé au cœur de votre initiative de transformation digitale. Vos clients vont sur les réseaux sociaux, surfent en toute mobilité, et utilisent même des objets connectés pour découvrir, comprendre, acheter et utiliser vos produits et services. Vous devez donc être présent à chaque point d’entrée de ces parcours, vous assurer qu’ils y restent, c’est-à-dire qu’ils y trouvent effectivement ce qu’ils y recherchent.

Optimisez le parcours utilisateur

Connaissez-vous bien ces nouveaux parcours client ? M. Dupont visite votre site web, y télécharge un livre blanc, vous pose une question sur Twitter, puis commande un de vos produits en ligne, et ne refait plus jamais d’achat. Qu’est-il arrivé dans son parcours pour motiver son achat et démotiver sa fidélisation ? C’est en cartographiant ce parcours client et celui de tous vos autres clients de bout en bout que vous pourrez identifier les processus et fonctionnalités digitales à mettre en place pour l’optimiser, et pour identifier les moments critiques ou vos clients risquent de partir.

Planifiez votre transformation

Avant toute transformation vous devez avoir une vue précise de l’état actuel de votre entreprise – vos fondations - puis établir une stratégie qui définira vos objectifs – vos futurs étages supérieurs - et les leviers à actionner pour les mettre en œuvre – votre plan d’architecture et vos outils. Il s’agit donc de définir une vision claire de vos objectifs, pour pouvoir définir les étapes de votre transformation et prévoir les capacités nécessaires à leur réalisation.

Coté back office, une transformation digitale ne concerne pas soit les métiers, soit l’IT, mais bien les 2 ! Ils doivent travailler ensemble, sur des objectifs communs. Le SI va souvent moins vite que les évolutions des usages et du marché, et c’est pour ça que tout DSI doit d’une part assurer un lien avec et entre les métiers, et d’autre part apporter de l’agilité à son SI. Les technologies du big data et du cloud participent grandement à l’acquisition de cette agilité.

Pour s’assurer que le SI et le portefeuille applicatif soient alignés avec les nouveaux besoins métier, il est important d’avoir une vision claire de ces relations, puis de tester les différents changements possibles afin d’atteindre vos objectifs de transformation, c’est-à-dire d’évaluer les différents scénarios. Par ailleurs le marché évolue vite, et l’IT doit être suffisamment agile pour s’adapter et se réajuster en cours de route si besoin.

Enfin, une initiative de transformation digitale comporte forcément des risques, qui peuvent être maitrisés avec une approche efficace de gouvernance des risques. Qu’ils proviennent des applications, des processus, ou des ressources disponibles, il s’agit de les identifier, de les évaluer, et de mettre en œuvre des plans d’action pour les réduire.

Pour en savoir plus sur la meilleure manière de réussir votre transformation digitale grâce à l’architecture d’entreprise, téléchargez notre livre blanc.

Il n’est pas encore trop tard pour réaliser votre transformation !