annuler
Affichage des résultats de 
Afficher  uniquement  | Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

Enjeux et résistances face à la transformation : adopter une approche positive de la digitalisation

Challenges vs Resistance: Embracing disruptive innovation
12720
0

Le « tout digital » ou la « digitalisation des métiers » sont des expressions très présentes et à la mode dans le débat économique et médiatique. Est-ce bien justifié ?

Cela dépend à qui vous vous adressez,  mais si vous réalisiez une enquête de micro-trottoir, la réponse serait plutôt oui.

Pour beaucoup d’entreprises, la digitalisation est aujourd’hui la méthode la plus efficace pour augmenter sa croissance et sa rentabilité. Il ne s’agit pas pas d’un coup de poker, mais d’un réel choix stratégique exigeant une transformation du business modèle de l’entreprise.

De quel type de changements parle-t-on précisément? C’est d’abord un état d’esprit. Dans l’étude 2013 Digital Transformation Global Executive Study and Research Project réalisée par le MIT Sloan Management Review et le cabinet de conseil Capgemini, les participants ont dû nommer les freins organisationnels les plus importants à la transformation digitale au sein de leur organisation. En haut de la liste :

  • Pas de sentiment d'urgence
  • Manque de budget pour le projet
  • Systèmes d’information limités

De même, les 3 freins culturels les plus significatifs à une initiative de Transformation Digitale cités par les participants  sont :

  • Gestion des priorités - « Ça ne fait pas partie de nos priorités pour le moment » Méconnaissance du digital - « Je n’y connais rien au digital »
  • Résistance au changement - « Pourquoi changer si nous avons toujours fait ainsi ? »

Ces réponses résonnent comme les excuses que l’on peut donner lorsque l’on déserte la salle de sport !

Nous adressons tout de même ici des questions de rentabilité et de croissance pour l’entreprise, de compétitivité et de développement d’une offre qui réponde aux nouvelles attentes des consommateurs…  Il est bien question ici des défis à relever lors de la digitalisation de l’entreprise. Essayons d’apporter des réponses et adopter une approche positive de ce changement nécessaire.

Par où commencer ?

Aligner les ressources IT sur les besoins métier

Cela peut sembler évident,  mais combien de fois avons-nous entendu les DSI se demander :
"Quels sont les objectifs des métiers et comment faire en sorte que mes projets actuels (et futurs), mes applications, les cycles de vie de mes logiciels et les investissements contribuent à l’atteinte de ces objectifs ?"
C’est là le cœur de mon propos : si cette question trouve sa réponse, alors cette réponse entraînera de fait un changement de notre mode de fonctionnement.
Une vue d’ensemble claire et détailléedes ressources applicatives et technologiques permet d’identifier  la manière dont les ressources supportent les métiers et leurs objectifs. Une telle vue permet également de rassembler, analyser et partager les exigences nécessaires pour la transformation digitale.

D’autres challenges ?

Planifier la transformation

"Quelles sont les applications les plus stratégiques, les plus coûteuses et les plus exposées aux risques ? Par où commencer la transformation ?"
Pour répondre à cela, il est nécessaire de décrire et de comparer des scénarios de transformation. Puis identifier, évaluer et gérer les risques … Ceci pour calculer l'impact de la transformation sur chaque utilisateur concerné, par exemple en termes de valeur pour le métier.
Un manque de compréhension et de priorisation des facteurs nécessitant d’être changer peut contribuer à l’échec du projet de transformation digitale.

Évaluer les compétences digitales

"Ai-je en interne les compétences nécessaires ? Comment acquérir de nouvelles compétences tout en assurant la continuité de mon activité ? Devrais-je externaliser, établir un partenariat, et/ou monter en compétence ?"

Pour commencer, cartographions et comparons les compétences nécessaires et existantes. Un manque de ressources et de compétences appropriées peut mener à l’échec du projet de transformation, et/ou à la discontinuité de mon activité.

Piloter la transformation

"Pendant la transformation, comment gérer les imprévus et envisager des alternatives ?"
Grande question. C’est un sacré défi car nous savons tous qu’il faut se préparer à l’inattendu. Mais comment faire ? La seule manière que je vois est d’obtenir une vue claire de son environnement… comme une carte routière ou un GPS … pour connaitre les itinéraires bis, la disponibilité des ressources et les risques associés à chaque décision. Nous pourrons alors piloter sereinement la transformation.
Votre entreprise ne pourra  pas réussir avec des vues approximatives, en tâtonnant,  mais uniquement grâce à une prise de décision éclairée et à un travail précis. La visibilité d’une organisation au sein de son écosystème et de son environnement, comme notamment les interconnexions des différents éléments du système, est fondamentale pour optimiser la culture déjà forte de prise de décisions et aligner le travail des équipes sur une stratégie et un objectif communs.

En parlant de navigation, l'équipage m’a l’air prêt à embarquer. Allumons notre GPS et mettons-nous en route vers notre prochaine destination.

 

Traduction du post de Michael Hebda Challenges vs Resistance: Embracing Disruptive Innovation par Laura Wiest-Pillois.

12720
0
Comment
Senior Member

Le « tout digital » ou la « digitalisation des métiers » sont des expressions très présentes et à la mode dans le débat économique et médiatique. Est-ce bien justifié ?

Cela dépend à qui vous vous adressez,  mais si vous réalisiez une enquête de micro-trottoir, la réponse serait plutôt oui.

Pour beaucoup d’entreprises, la digitalisation est aujourd’hui la méthode la plus efficace pour augmenter sa croissance et sa rentabilité. Il ne s’agit pas pas d’un coup de poker, mais d’un réel choix stratégique exigeant une transformation du business modèle de l’entreprise.

De quel type de changements parle-t-on précisément? C’est d’abord un état d’esprit. Dans l’étude 2013 Digital Transformation Global Executive Study and Research Project réalisée par le MIT Sloan Management Review et le cabinet de conseil Capgemini, les participants ont dû nommer les freins organisationnels les plus importants à la transformation digitale au sein de leur organisation. En haut de la liste :

  • Pas de sentiment d'urgence
  • Manque de budget pour le projet
  • Systèmes d’information limités

De même, les 3 freins culturels les plus significatifs à une initiative de Transformation Digitale cités par les participants  sont :

  • Gestion des priorités - « Ça ne fait pas partie de nos priorités pour le moment » Méconnaissance du digital - « Je n’y connais rien au digital »
  • Résistance au changement - « Pourquoi changer si nous avons toujours fait ainsi ? »

Ces réponses résonnent comme les excuses que l’on peut donner lorsque l’on déserte la salle de sport !

Nous adressons tout de même ici des questions de rentabilité et de croissance pour l’entreprise, de compétitivité et de développement d’une offre qui réponde aux nouvelles attentes des consommateurs…  Il est bien question ici des défis à relever lors de la digitalisation de l’entreprise. Essayons d’apporter des réponses et adopter une approche positive de ce changement nécessaire.

Par où commencer ?

Aligner les ressources IT sur les besoins métier

Cela peut sembler évident,  mais combien de fois avons-nous entendu les DSI se demander :
"Quels sont les objectifs des métiers et comment faire en sorte que mes projets actuels (et futurs), mes applications, les cycles de vie de mes logiciels et les investissements contribuent à l’atteinte de ces objectifs ?"
C’est là le cœur de mon propos : si cette question trouve sa réponse, alors cette réponse entraînera de fait un changement de notre mode de fonctionnement.
Une vue d’ensemble claire et détailléedes ressources applicatives et technologiques permet d’identifier  la manière dont les ressources supportent les métiers et leurs objectifs. Une telle vue permet également de rassembler, analyser et partager les exigences nécessaires pour la transformation digitale.

D’autres challenges ?

Planifier la transformation

"Quelles sont les applications les plus stratégiques, les plus coûteuses et les plus exposées aux risques ? Par où commencer la transformation ?"
Pour répondre à cela, il est nécessaire de décrire et de comparer des scénarios de transformation. Puis identifier, évaluer et gérer les risques … Ceci pour calculer l'impact de la transformation sur chaque utilisateur concerné, par exemple en termes de valeur pour le métier.
Un manque de compréhension et de priorisation des facteurs nécessitant d’être changer peut contribuer à l’échec du projet de transformation digitale.

Évaluer les compétences digitales

"Ai-je en interne les compétences nécessaires ? Comment acquérir de nouvelles compétences tout en assurant la continuité de mon activité ? Devrais-je externaliser, établir un partenariat, et/ou monter en compétence ?"

Pour commencer, cartographions et comparons les compétences nécessaires et existantes. Un manque de ressources et de compétences appropriées peut mener à l’échec du projet de transformation, et/ou à la discontinuité de mon activité.

Piloter la transformation

"Pendant la transformation, comment gérer les imprévus et envisager des alternatives ?"
Grande question. C’est un sacré défi car nous savons tous qu’il faut se préparer à l’inattendu. Mais comment faire ? La seule manière que je vois est d’obtenir une vue claire de son environnement… comme une carte routière ou un GPS … pour connaitre les itinéraires bis, la disponibilité des ressources et les risques associés à chaque décision. Nous pourrons alors piloter sereinement la transformation.
Votre entreprise ne pourra  pas réussir avec des vues approximatives, en tâtonnant,  mais uniquement grâce à une prise de décision éclairée et à un travail précis. La visibilité d’une organisation au sein de son écosystème et de son environnement, comme notamment les interconnexions des différents éléments du système, est fondamentale pour optimiser la culture déjà forte de prise de décisions et aligner le travail des équipes sur une stratégie et un objectif communs.

En parlant de navigation, l'équipage m’a l’air prêt à embarquer. Allumons notre GPS et mettons-nous en route vers notre prochaine destination.

 

Traduction du post de Michael Hebda Challenges vs Resistance: Embracing Disruptive Innovation par Laura Wiest-Pillois.