annuler
Affichage des résultats de 
Afficher  uniquement  | Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

Architecture Système : le temps du changement est venu !

Architecture système temps du changement
33591
0

Les domaines de l’architecture d’entreprise et de l’architecture système ont longtemps évolué sur des trajectoires parallèles mais elles tendent à converger de plus en plus ces dernières années.
L’entreprise étant un système complexe comme un autre, son architecture peut profiter des bénéfices tirés d’une approche systémique solide.

De la même façon, l’architecture système a beaucoup à apprendre de la façon dont l’architecture d’entreprise est utilisée comme un levier de transformation et un outil d’aide à la gouvernance.

C’est d’ailleurs l’une des questions les plus fréquemment posée par les pratiquants d’architecture systèmes aux experts du domaine : "Comment puis-je tirer parti des outils et méthodes existants pour améliorer la gouvernance de mes activités d’architecture système ?".

Voici trois principaux leviers d’amélioration qui permettent à l’architecture des systèmes de tirer avantage des pratiques d’architecture d’entreprise :

Dérouler un fil d’Ariane : Sans traçabilité, pas de maîtrise

"Celui qui ne sait pas d'où il vient ne peut savoir où il va car il ne sait pas où il est. " Otto De Habsbourg-Lorraine

La maturité de la plupart des pratiquants d’architecture système dans le domaine de l’Ingénierie n’est plus à prouver, et les avantages d’un véritable processus de conception des architectures de systèmes complexes ont clairement été identifiés par les différentes parties prenantes. Néanmoins, on constate encore beaucoup de difficultés à gérer efficacement la traçabilité entre les briques d’architecture du système et les besoins exprimés à l’origine du projet ; et encore plus à justifier des décisions d’architectures vis-à-vis de ces attentes.

Les interfaces outils ouvertes et standardisées (telles que les Web-services OSLC et une API ouverte) encourage la construction de ponts entre différentes solutions logicielles qui intégrées au sein d’une plateforme permet de suivre et gérer le produit tout au long de son cycle de vie. En plus d’assurer la traçabilité entre produits et exigences, une telle intégration facilite la rationalisation des portefeuilles de systèmes par l’identification des opportunités de réutilisation de systèmes et de mutualisation de ressources durant les projets.

Ne pas avancer les yeux bandés : Libérons les données d’architecture

"Sans ‘Big Data’ de nos jours, vous êtes sourd et aveugle en plein milieu d'une autoroute " Geoffrey Moore

La plupart des pratiquants savent que leur référentiel d’architecture représente une source d’information précieuse mais constatent que celle-ci n’est exploitée qu’au sein du cercle restreint de leurs collègues architectes. Les autres acteurs de l’entreprise n’ont pas – ou difficilement - accès à ces modèles.

Donner l’accès à un maximum de données d’architecture de manière exploitable aux autres parties prenantes de l’entreprise permet de mettre à disposition des informations existantes et utiles pour d’autres dans le cadre de leurs activités. C’est toute la valeur qu’apporte un référentiel commun, qui permet de travailler en collaboration et synergie avec d’autres équipes.

Ne pas faire cavalier seul : L’implication de tous pour tendre vers la maturité et la cohérence

" Aucun de nous ne sait ce que nous savons tous, ensemble." Euripide

La complexité grandissante des systèmes entraine des difficultés dans la gestion de la cohérence des architectures système et surtout dans le suivi de l’évolution de la maturité des modèles. Des interrogations sur l’utilité d’un référentiel dense en informations peuvent alors surgir lorsqu’il parait impossible de distinguer l’information validée de celle liée aux travaux encore en cours.

L’architecture du système est de plus un effort collaboratif qui nécessite de collecter les retours et commentaires de contributeurs, mais également d’impliquer les décideurs directement dans les modèles.

Un espace de travail collaboratif avec la possibilité de définir des profils d’accès simples et personnalisés permet d’impliquer des personnes dont l’architecture n’est pas le cœur de métier. Ils peuvent apporter leur contribution plus facilement et créer des échanges en dehors des réunions et rencontres formelles. Tout ceci favorise une communication continue tout au long des projets.

33591
0
Comment
Senior Member

Les domaines de l’architecture d’entreprise et de l’architecture système ont longtemps évolué sur des trajectoires parallèles mais elles tendent à converger de plus en plus ces dernières années.
L’entreprise étant un système complexe comme un autre, son architecture peut profiter des bénéfices tirés d’une approche systémique solide.

De la même façon, l’architecture système a beaucoup à apprendre de la façon dont l’architecture d’entreprise est utilisée comme un levier de transformation et un outil d’aide à la gouvernance.

C’est d’ailleurs l’une des questions les plus fréquemment posée par les pratiquants d’architecture systèmes aux experts du domaine : "Comment puis-je tirer parti des outils et méthodes existants pour améliorer la gouvernance de mes activités d’architecture système ?".

Voici trois principaux leviers d’amélioration qui permettent à l’architecture des systèmes de tirer avantage des pratiques d’architecture d’entreprise :

Dérouler un fil d’Ariane : Sans traçabilité, pas de maîtrise

"Celui qui ne sait pas d'où il vient ne peut savoir où il va car il ne sait pas où il est. " Otto De Habsbourg-Lorraine

La maturité de la plupart des pratiquants d’architecture système dans le domaine de l’Ingénierie n’est plus à prouver, et les avantages d’un véritable processus de conception des architectures de systèmes complexes ont clairement été identifiés par les différentes parties prenantes. Néanmoins, on constate encore beaucoup de difficultés à gérer efficacement la traçabilité entre les briques d’architecture du système et les besoins exprimés à l’origine du projet ; et encore plus à justifier des décisions d’architectures vis-à-vis de ces attentes.

Les interfaces outils ouvertes et standardisées (telles que les Web-services OSLC et une API ouverte) encourage la construction de ponts entre différentes solutions logicielles qui intégrées au sein d’une plateforme permet de suivre et gérer le produit tout au long de son cycle de vie. En plus d’assurer la traçabilité entre produits et exigences, une telle intégration facilite la rationalisation des portefeuilles de systèmes par l’identification des opportunités de réutilisation de systèmes et de mutualisation de ressources durant les projets.

Ne pas avancer les yeux bandés : Libérons les données d’architecture

"Sans ‘Big Data’ de nos jours, vous êtes sourd et aveugle en plein milieu d'une autoroute " Geoffrey Moore

La plupart des pratiquants savent que leur référentiel d’architecture représente une source d’information précieuse mais constatent que celle-ci n’est exploitée qu’au sein du cercle restreint de leurs collègues architectes. Les autres acteurs de l’entreprise n’ont pas – ou difficilement - accès à ces modèles.

Donner l’accès à un maximum de données d’architecture de manière exploitable aux autres parties prenantes de l’entreprise permet de mettre à disposition des informations existantes et utiles pour d’autres dans le cadre de leurs activités. C’est toute la valeur qu’apporte un référentiel commun, qui permet de travailler en collaboration et synergie avec d’autres équipes.

Ne pas faire cavalier seul : L’implication de tous pour tendre vers la maturité et la cohérence

" Aucun de nous ne sait ce que nous savons tous, ensemble." Euripide

La complexité grandissante des systèmes entraine des difficultés dans la gestion de la cohérence des architectures système et surtout dans le suivi de l’évolution de la maturité des modèles. Des interrogations sur l’utilité d’un référentiel dense en informations peuvent alors surgir lorsqu’il parait impossible de distinguer l’information validée de celle liée aux travaux encore en cours.

L’architecture du système est de plus un effort collaboratif qui nécessite de collecter les retours et commentaires de contributeurs, mais également d’impliquer les décideurs directement dans les modèles.

Un espace de travail collaboratif avec la possibilité de définir des profils d’accès simples et personnalisés permet d’impliquer des personnes dont l’architecture n’est pas le cœur de métier. Ils peuvent apporter leur contribution plus facilement et créer des échanges en dehors des réunions et rencontres formelles. Tout ceci favorise une communication continue tout au long des projets.