annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

5 bonnes raisons d’adopter une approche de gestion de portefeuille IT

Adopter gestion de portefeuille IT
7920
0

Dans de nombreux cas, les départements IT peinent à rationaliser ces ressources IT car elles n’en connaissent pas la couverture fonctionnelle. Voici 5 bonnes raisons d’adopter une solution de gestion du portefeuille IT pour rationaliser les investissements informatiques et les aligner sur les priorités métier :

1. Avoir une meilleure visibilité des ressources IT

Au cours des dernières années, le nombre de ressources informatiques a considérablement augmenté dans les départements IT en raison notamment de fusions-acquisitions passées, de la mondialisation ou tout simplement de la croissance de l’entreprise.
Certains départements informatiques sont confrontés à une complexité croissante ainsi qu’à de nombreuses redondances. Ils manquent de visibilité sur leurs ressources informatiques, et l'intégration de nouvelles applications dans leurs systèmes existants est devenue plus difficile.

En adoptant une démarche de gestion de portefeuille IT, les entreprises peuvent réaliser l'inventaire de leurs ressources informatiques, tout en utilisant plusieurs critères d’inventaire comme le cycle de vie applicatif, les coûts, ou la liste de tous les processus métiers liés à une application.

2. Rationaliser les ressources IT, accroître la flexibilité et réduire les coûts

Une fois l'inventaire terminé, les solutions de gestion de portefeuille IT comprennent de nombreux rapports afin de mieux évaluer les ressources informatiques. Non seulement ces rapports mettent en évidence des incohérences potentielles, mais aussi ils aident à mieux planifier la transformation du portefeuille informatique.

Beaucoup de solutions de gestion de portefeuille IT comprennent également un moteur d'évaluation qui permet à toutes les parties prenantes de l'application de réaliser leur propre évaluation. Ce type d’évaluation offre une autre perspective d’évaluation aux responsables informatiques. Les applications peuvent en effet être évalués d'un point de vue technique: "est-ce que mon application est techniquement opérationnelle?», Mais également d'un point de vue métier: "Est-ce que mon application répond à mes besoins métiers ?
En mettant en œuvre ce processus d'évaluation, les responsables informatiques sont en mesure de rationaliser leur portefeuille IT parce qu'ils ont une meilleure compréhension de la valeur des applications, et par conséquent, ils peuvent réduire les coûts et augmenter la flexibilité de leurs systèmes d’information.

3. Gérer l'obsolescence des ressources IT

Un autre aspect associé à la démarche de la gestion du portefeuille IT concerne l'obsolescence logicielle. Il est possible de coupler une solution de gestion de portefeuille IT à une bibliothèque externe contenant les cycles de vie de toutes les applications disponibles sur le marché.

Sur la base de ces informations, des rapports mettent en exergue les applications qui sont touchés par la fin de vie d’un composant logiciel sous-jacent (par exemple une base de données). Ces rapports peuvent également être effectués dans le futur, ce qui permet aux responsables informatiques de planifier et d’anticiper les coûts d'obsolescence.

4. Transformer le paysage informatique et se concentrer sur les nouvelles initiatives métiers

Parce que les solutions de gestion de portefeuille IT contiennent une représentation précise de l’ensemble des systèmes d’information, elles comprennent aussi des fonctionnalités pour aider les responsables informatiques à planifier la transformation de leurs systèmes d’information.

En intégrant des hypothèses de cycle de vie et de coûts à leurs scénarios de transformation, les responsables informatiques sont en mesure de simuler les futurs portefeuilles informatiques et d'analyser les résultats de leurs hypothèses. Pour ce faire, ils créent un ensemble d'initiatives basées sur différentes hypothèses, telles que l'extension ou la suppression d'une application, et ils compilent ces initiatives dans différents scénarios. Ils peuvent ensuite mesurer l'impact sur leurs systèmes d’information et comparer les différents scénarios de transformation.

En planifiant et en exécutant la transformation de leurs systèmes d’information, les responsables informatiques peuvent ainsi consacrer plus de ressources à de nouvelles initiatives métier et à l'innovation.

5 Externaliser les opérations IT et suivre les recommandations des audits IT

Une dernière raison pour gérer le portefeuille IT serait due à des causes externes. Par exemple, une entreprise peut décider d'externaliser une partie de son informatique. Lorsque cela se produit, les entreprises doivent faire un inventaire détaillé de leurs ressources IT. Elles peuvent ainsi catégoriser les applications et déterminer celles qui doivent être gardées, externalisées, ou retirés sur la base de critères propres à leurs besoins.

L’audit informatique est une autre raison. Des sociétés de conseil externes ou des organisations gouvernementales peuvent ainsi recommander ou exiger que les entreprises contrôlent leurs ressources informatiques de façon plus rigoureuse pour mieux supporter la feuille de route IT, ou pour réduire les provisions de charge éventuelles servant à couvrir certains risques informatiques, par exemple.

 

7920
0
Comment

Dans de nombreux cas, les départements IT peinent à rationaliser ces ressources IT car elles n’en connaissent pas la couverture fonctionnelle. Voici 5 bonnes raisons d’adopter une solution de gestion du portefeuille IT pour rationaliser les investissements informatiques et les aligner sur les priorités métier :

1. Avoir une meilleure visibilité des ressources IT

Au cours des dernières années, le nombre de ressources informatiques a considérablement augmenté dans les départements IT en raison notamment de fusions-acquisitions passées, de la mondialisation ou tout simplement de la croissance de l’entreprise.
Certains départements informatiques sont confrontés à une complexité croissante ainsi qu’à de nombreuses redondances. Ils manquent de visibilité sur leurs ressources informatiques, et l'intégration de nouvelles applications dans leurs systèmes existants est devenue plus difficile.

En adoptant une démarche de gestion de portefeuille IT, les entreprises peuvent réaliser l'inventaire de leurs ressources informatiques, tout en utilisant plusieurs critères d’inventaire comme le cycle de vie applicatif, les coûts, ou la liste de tous les processus métiers liés à une application.

2. Rationaliser les ressources IT, accroître la flexibilité et réduire les coûts

Une fois l'inventaire terminé, les solutions de gestion de portefeuille IT comprennent de nombreux rapports afin de mieux évaluer les ressources informatiques. Non seulement ces rapports mettent en évidence des incohérences potentielles, mais aussi ils aident à mieux planifier la transformation du portefeuille informatique.

Beaucoup de solutions de gestion de portefeuille IT comprennent également un moteur d'évaluation qui permet à toutes les parties prenantes de l'application de réaliser leur propre évaluation. Ce type d’évaluation offre une autre perspective d’évaluation aux responsables informatiques. Les applications peuvent en effet être évalués d'un point de vue technique: "est-ce que mon application est techniquement opérationnelle?», Mais également d'un point de vue métier: "Est-ce que mon application répond à mes besoins métiers ?
En mettant en œuvre ce processus d'évaluation, les responsables informatiques sont en mesure de rationaliser leur portefeuille IT parce qu'ils ont une meilleure compréhension de la valeur des applications, et par conséquent, ils peuvent réduire les coûts et augmenter la flexibilité de leurs systèmes d’information.

3. Gérer l'obsolescence des ressources IT

Un autre aspect associé à la démarche de la gestion du portefeuille IT concerne l'obsolescence logicielle. Il est possible de coupler une solution de gestion de portefeuille IT à une bibliothèque externe contenant les cycles de vie de toutes les applications disponibles sur le marché.

Sur la base de ces informations, des rapports mettent en exergue les applications qui sont touchés par la fin de vie d’un composant logiciel sous-jacent (par exemple une base de données). Ces rapports peuvent également être effectués dans le futur, ce qui permet aux responsables informatiques de planifier et d’anticiper les coûts d'obsolescence.

4. Transformer le paysage informatique et se concentrer sur les nouvelles initiatives métiers

Parce que les solutions de gestion de portefeuille IT contiennent une représentation précise de l’ensemble des systèmes d’information, elles comprennent aussi des fonctionnalités pour aider les responsables informatiques à planifier la transformation de leurs systèmes d’information.

En intégrant des hypothèses de cycle de vie et de coûts à leurs scénarios de transformation, les responsables informatiques sont en mesure de simuler les futurs portefeuilles informatiques et d'analyser les résultats de leurs hypothèses. Pour ce faire, ils créent un ensemble d'initiatives basées sur différentes hypothèses, telles que l'extension ou la suppression d'une application, et ils compilent ces initiatives dans différents scénarios. Ils peuvent ensuite mesurer l'impact sur leurs systèmes d’information et comparer les différents scénarios de transformation.

En planifiant et en exécutant la transformation de leurs systèmes d’information, les responsables informatiques peuvent ainsi consacrer plus de ressources à de nouvelles initiatives métier et à l'innovation.

5 Externaliser les opérations IT et suivre les recommandations des audits IT

Une dernière raison pour gérer le portefeuille IT serait due à des causes externes. Par exemple, une entreprise peut décider d'externaliser une partie de son informatique. Lorsque cela se produit, les entreprises doivent faire un inventaire détaillé de leurs ressources IT. Elles peuvent ainsi catégoriser les applications et déterminer celles qui doivent être gardées, externalisées, ou retirés sur la base de critères propres à leurs besoins.

L’audit informatique est une autre raison. Des sociétés de conseil externes ou des organisations gouvernementales peuvent ainsi recommander ou exiger que les entreprises contrôlent leurs ressources informatiques de façon plus rigoureuse pour mieux supporter la feuille de route IT, ou pour réduire les provisions de charge éventuelles servant à couvrir certains risques informatiques, par exemple.