Bienvenue dans Blog FR - Transformation métier et IT

annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

Adoptez la modélisation pour optimiser le développement logiciel

0
0
Adoptez la modélisation pour optimiser le développement logiciel.png

Les équipes de développement sont confrontées à de nombreux obstacles

Elles ont besoin de relever trois principaux défis :

  • Disposer de spécifications de qualité. Trop souvent, le nombre important des parties prenantes dans les processus de spécification entraine un manque de précision et de hiérarchisation des développements. Par ailleurs, ces spécifications ne sont pas toujours le reflet exact des besoins des utilisateurs finaux, ou n’expriment pas bien leurs problématiques.
  • Avoir une visibilité complète sur les projets. Lorsque plusieurs équipes sont dédiées au développement de différentes parties d’un logiciel, elles n’ont d’une part, pas forcément connaissance de son objectif et, d’autre part, elles ne savent pas toujours estimer la valeur ajoutée de leur travail dans la chaine. Les équipes perdent alors de vue le contexte dans lequel s’inscrit leur activité ainsi que leur impact sur le projet final.
  • Livrer dans des délais très courts. Car à l’ère digitale, la concurrence accrue nécessite d’aller toujours plus vite, sans sacrifier à la qualité. Il s’agit alors de respecter des délais de plus en plus courts, mais aussi d’intégrer les besoins en constants changements des utilisateurs finaux – c’est-à-dire de prévoir de nombreux redéveloppements. Le développement en mode agile est évidemment adapté à ce défi, mais il crée aussi la tentation de laisser des erreurs dans les versions intermédiaires puisqu’elles peuvent être corrigées aux sprints suivants. C’est ce qui crée des délais qui pourraient être évités.

Comment l’architecture d’entreprise peut-elle résoudre ces défis ?

En créant des spécifications applicatives, c’est-à-dire en modélisant trois étapes clés :

  • L’architecture métier – qui correspond à l’analyse des besoins métiers et à la définition des cas d’usage. Cette étape se fait par la modélisation des processus et de leurs liens avec les objectifs métiers.
  • L’Architecture applicative. Elle permet d’identifier et de modéliser les différents composants applicatifs qui interagissent entre eux, et de détailler ces échanges pour chaque cas d’usage définis dans la première étape.
  • L’architecture des données. Dans cette étape, les équipes peuvent définir les bases de données sans se préoccuper de leur implémentation physique, mais uniquement de leur modélisation logique.

La valeur ajoutée de l’Architecture d’Entreprise pour la conception d’applications

Le principe de la modélisation de l’architecture d’entreprise fournit un puissant levier de performance aux équipes de développement, en relevant les trois défis mentionnés plus haut :

  • La qualité des spécifications logicielles définies, documentées et communiquées par les métiers est grandement améliorée grâce à la modélisation.
  • La création d’un référentiel unique et commun permet à toutes les équipes d’avoir accès à la documentation globale du projet et de disposer d’une vision d’ensemble sur les projets.
  • Cette vue approfondie de l’architecture des métiers, des applications et des données permet de réduire le « time to market » - c’est-à-dire de respecter les délais de livraison – en identifiant les erreurs avant leur mise en développement, et donc, en quelque sorte, en rendant l’approche agile encore plus agile.

L’Architecture d’Entreprise permet de cartographier l’entreprise, de fournir une vue complète sur la manière dont leurs processus métiers et informatiques, ainsi que leurs relations, apportent de la valeur à leur entreprise. Elle permet désormais aussi de booster le développement applicatif.

Vous voulez en savoir plus ? contactez-nous !

Comment
MEGA

Les équipes de développement sont confrontées à de nombreux obstacles

Elles ont besoin de relever trois principaux défis :

  • Disposer de spécifications de qualité. Trop souvent, le nombre important des parties prenantes dans les processus de spécification entraine un manque de précision et de hiérarchisation des développements. Par ailleurs, ces spécifications ne sont pas toujours le reflet exact des besoins des utilisateurs finaux, ou n’expriment pas bien leurs problématiques.
  • Avoir une visibilité complète sur les projets. Lorsque plusieurs équipes sont dédiées au développement de différentes parties d’un logiciel, elles n’ont d’une part, pas forcément connaissance de son objectif et, d’autre part, elles ne savent pas toujours estimer la valeur ajoutée de leur travail dans la chaine. Les équipes perdent alors de vue le contexte dans lequel s’inscrit leur activité ainsi que leur impact sur le projet final.
  • Livrer dans des délais très courts. Car à l’ère digitale, la concurrence accrue nécessite d’aller toujours plus vite, sans sacrifier à la qualité. Il s’agit alors de respecter des délais de plus en plus courts, mais aussi d’intégrer les besoins en constants changements des utilisateurs finaux – c’est-à-dire de prévoir de nombreux redéveloppements. Le développement en mode agile est évidemment adapté à ce défi, mais il crée aussi la tentation de laisser des erreurs dans les versions intermédiaires puisqu’elles peuvent être corrigées aux sprints suivants. C’est ce qui crée des délais qui pourraient être évités.

Comment l’architecture d’entreprise peut-elle résoudre ces défis ?

En créant des spécifications applicatives, c’est-à-dire en modélisant trois étapes clés :

  • L’architecture métier – qui correspond à l’analyse des besoins métiers et à la définition des cas d’usage. Cette étape se fait par la modélisation des processus et de leurs liens avec les objectifs métiers.
  • L’Architecture applicative. Elle permet d’identifier et de modéliser les différents composants applicatifs qui interagissent entre eux, et de détailler ces échanges pour chaque cas d’usage définis dans la première étape.
  • L’architecture des données. Dans cette étape, les équipes peuvent définir les bases de données sans se préoccuper de leur implémentation physique, mais uniquement de leur modélisation logique.

La valeur ajoutée de l’Architecture d’Entreprise pour la conception d’applications

Le principe de la modélisation de l’architecture d’entreprise fournit un puissant levier de performance aux équipes de développement, en relevant les trois défis mentionnés plus haut :

  • La qualité des spécifications logicielles définies, documentées et communiquées par les métiers est grandement améliorée grâce à la modélisation.
  • La création d’un référentiel unique et commun permet à toutes les équipes d’avoir accès à la documentation globale du projet et de disposer d’une vision d’ensemble sur les projets.
  • Cette vue approfondie de l’architecture des métiers, des applications et des données permet de réduire le « time to market » - c’est-à-dire de respecter les délais de livraison – en identifiant les erreurs avant leur mise en développement, et donc, en quelque sorte, en rendant l’approche agile encore plus agile.

L’Architecture d’Entreprise permet de cartographier l’entreprise, de fournir une vue complète sur la manière dont leurs processus métiers et informatiques, ainsi que leurs relations, apportent de la valeur à leur entreprise. Elle permet désormais aussi de booster le développement applicatif.

Vous voulez en savoir plus ? contactez-nous !